Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"__
 
Bonjour Gilberte (voir aussi plus haut mes deux précédents messages)
1 Thessaloniciens 4:13-18 et Jean 14:2-3 font allusion au même évènement. Attention quand même, Apocalypse 1 : 7, fait allusion à un évènement postérieur.
Les nouveaux cieux et la nouvelle terre sont un évènement final, qui est donc encore postérieur à la parousie (enlèvement) et à l'épiphanie début du royaume millénaire). Il ne nous est pas dit grand chose sur cet "état éternel", et en plus, ce qui nous en est dit en Apocalypse 21 :1-8, sera postérieur chronologiquement à la suite du texte (21: 9 à 22 :5), malgré lesq apparences et similitudes."
19 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye

__
L’enlèvement de l’Eglise avant la grande tribulation ?
 
Une question importante se pose : L’Église sera-t-elle enlevée avant les jugements décrits dans l’Apocalypse, ou devra-t-elle traverser la grande tribulation ? Pour répondre à cette question, nous allons considérer un certain nombre de passages de l’Écriture sainte, lesquels montrent clairement que l’enlèvement des croyants à la rencontre du Seigneur doit nécessairement et sans aucun doute avoir lieu avant la grande tribulation.
En effet, le Seigneur mettra son Épouse chérie à l’abri de ceux-ci, selon la promesse qu’il adresse à l’assemblée de Philadelphie : «Parce que tu as gardé la parole de ma patience, moi aussi je te garderai de l’heure de l’épreuve qui va venir sur la terre habitée tout entière, pour éprouver ceux qui habitent sur la terre» (Apoc. 3:10). L’original signifie bien : «je te garderai hors de l’heure de l’épreuve», et non point «à travers l’heure de l’épreuve». Nous avons pu considérer que Philadelphie…"
19 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye

__
 
Bonjour Bernard et Gisèle,
Les messages ci-dessous visent à conforter la réalité de l’enlèvement prochain de l’Eglise dans les lieux célestes, et ce préalablement aux évènements dits apocalyptiques, qui conduiront à l’établissement effectif du royaume de Dieu millénaire sur la terre.
L’enlèvement de l’Eglise est essentiellement décrit en Jean 14 :3 ainsi qu’en 1 Corinthiens 15 : 51-54 et en 1 Thessaloniciens 4 : 13-18. Le chapitre 15 de 1 Corinthiens a pour thème général la résurrection. En fin de chapitre est traitée la transformation des corps des chrétiens en corps glorieux, tant ceux qui sont décédés que ceux qui seront encore vivants lorsque surviendra un moment très remarquable. Ce moment sera l’enlèvement de l’Eglise dans le ciel, et non l’établissement du royaume terrestre de Dieu.
Nous le voyons en Jean 14 : 2-3, qui rend compte des paroles de Jésus : « Dans la maison de mon Père, il y a plusieurs demeures ; s’il en était autrement, je vous l’eusse dit, car je vais…"
19 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Bonjour Bernard
 Dans 1 Pierre 4 :17, nous lisons : «  Car le temps est venu de commencer le jugement par la maison de Dieu ; mais s’il commence premièrement par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas [ou ne croient pas] à l’évangile de Dieu ? ». Or nous savons, d’après Jean 3 : 17-18 que « Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde afin qu’il jugeât le monde, mais afin que le monde fût sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu ». Donc s’agissant du jugement des méchants, appelés en Apocalypse 20 :11-15 « les morts », il sera regardé’ils sont inscrits dans le livre de vieet comme ce ne sera pas réalisé. Alors ils seront jugés selon leurs œuvres. Mais comme ces œuvres auront été mauvaises (ou, au mieux, mortes pour certaines d’entre elles), ils seront condamnés et jetés dans l’étang de feu.
 Mais s’agissant de ceux de la maison de Dieu, c'est-à-dire les chrétiens,…"
18 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Bernard écrit :
"Que se passent-ils pour cette multitude qui sont morts, certains n'ayant même jamais entendu parler  du Christ, et d'autres qui ont vécu dans le péché".
Les œuvres de ceux qui ont vécu dans le péché auront été mauvaises, et de ce fait ils seront jugés selon leurs œuvres et donc condamnés. Pour ceux qui n’aurontk jamais entendu parler de l’évangile ou du Christ, Romains 18-20 traite ce sujet : ils devront au moins par leur intelligence croire en un Dieu Créateur et l’honorer comme tel ; rien d’autre ne leur sera demandé en plus.
"Ce que la Bible me semble-t-il enseigne c'est la grande résurrection finale  pendant la période de 100 ans qui suivra le millénium ultime épreuve pour l'humanité avant l'instauration des nouveaux cieux et la nouvelle Terre".
Esaïe 65 :20 interviendra pendant le millénium. Il n’est pas question d’une période supplémentaire de 100 ans, mais d’une augmentation de l’âge qu’atteindront les hommes.
"Je pense que pendant ce jugement dernier le Christ…"
17 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Hello Gilberte,
Quelles précisions supplémentaires souhaitez-vous, au delà de mon message ci-dessous ?
 
__"
17 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Voici, selon moi, un raccourci des événements à venir :
Pour (tous) les vrais chrétiens, (nés de nouveau) : Le Seigneur Jésus va revenir enlever son Église ; nous attendons cet événement à chaque instant ; aucun événement préalable n'est à attendre (1 Thes. 4:14-18; 1:9-10). L'Église sera dès lors pour toujours avec le Seigneur. L'église chrétienne sur la terre est finie. Avant et après cet enlèvement : développement du mal (= le mystère d'iniquité) avec déchristianisation progressive aboutissant au triomphe apparent de l'Antéchrist Après l'enlèvement, la vie continue sur la terre pendant au moins sept ans (fin de Dan.9), mais des événements terribles atteignent les hommes restant sur la terre. Leur point culminant, au bout de trois ans et demi, est la « grande tribulation » (postérieure au temps de l'Église). Pendant tout ce temps, un évangile du royaume sera prêché (Matt. 24:14) et des foules converties (Apoc. 7), mais non pas ceux qui auront refusé l'évangile de la grâce (2 Thes.…"
17 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Bonjour Bernard,
Si je comprends bien votre interprétation, les saints ressuscités ou transmués ne le seront qu’en Apocalypse 20 : 6 et ils resteront sur terre pour constituer les éléments du royaume millénaire.
Il me semble que votre vision introduit beaucoup de confusion. Qu’adviendra t-il du reste de l’humanité ? Quelle cohérence avec Jean 14 :3 ainsi que 1 Thessaloniciens 4 :13-18 ?
Comme vous le dites, ces prophéties sont difficiles à déchiffrer. Cela étant je pense que vous faites fausse route. Gilberte égalemengt. Dès que cela me sera possible dans mon agenda, je vous communiquerai ce que je crois être la bonne façon de considérer ces choses.
 
 "
17 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Bonjour Bernard,
Le Christ reviendra sur les nuées pour enlever son Eglise et l'emmener dans la maison du Père. Voir les passages que je vous ai présentés. Ensuite il y aura pendant 7 ans une période très troublée, mais abrégée,  avec des personnages maléfiques et des épreuves dites apocalyptiques. A la fin de ces 7 ans, le Christ reviendra sur terre pour vaincre tous ses ennemis, et établir son royaume millénaire. Les paasges que vous citez sont afférents à cette issue. A noter que Luc 21, envisage aussi un évènement prémonitoire en l'an 70 avec le siège de Jérusalem.
 "
16 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"BERNARD,
Avec beaucoup d’autres, j’adhère à une vision pré–tribulationniste et pré-millénariste. Il s’agit de termes certes barbares, mais qui signifient en fait que le Seigneur reviendra avant les évènements apocalyptiques (décrits par exemple en Matthieu 24) pour enlever les chrétiens et leur communauté qui est l’Eglise et les emmènera dans la maison du Père. De cette façon ils seront épargnés des terribles épreuves apocalyptiques. Les 7 années de Daniel suivront, à la fin desquels le Seigneur reviendra en gloire pour vaincre ses ennemis et entamer son règne millénaire. Le retour du Seigneur pour enlever l’Eglise, appelé parousie d’une part, et son retour en gloire peu après, appelé épiphanie d’autres part, sont deux phases d’un même évènement.
Ces circonstances, et notamment la parousie, sont mentionnées dans la Bible de manière claire à mes yeux. Il en est question notamment en Jean 14, 3, en 1 Corinthiens 15, 51-54. La première épître aux Thessaloniciens en parle abondamment…"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"BERNARD,
Voir Jean 14 :3, et aussi 1 Thesaloniciens 4:13-18 ainsi que 1 Corinthiens 15 :51-54"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion LE BAPTEME? UNE QUESTION IMPORTANTE! de JEAN Vanel
"Bien sur. Mais j'ai conscience d'avoir largement troublé mes interlocuteurs !"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Qu’est-ce qu’un chrétien ? de LEROUX CAROLINE
"Gilberte, Il y a en effet des "faux chrétiens", c'est à dire des personnes n'ayant pas en eux la vie divine. Dans notre jargon, nous les appelons "simples professants". Ils sont souvent inoffensifs et sincères, mais certains peuvent être des ennemis cachés ou déclarés de la croix du Christ. 
"Le Seigneur connaît ceux qui sont siens" (2 Timothée 2:19), mais il est généralement possible de reconnaître les vrais chrétiens, même si l'on peut se tromper.
_"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye

Au tout début du christianisme, le Saint Esprit opérait dans l’Eglise avec une grande puissance. Des miracles nombreux avaient lieu. 3000, puis 5000 personnes pouvaient être converties en une seule fois. La parole de Dieu croissait et se multipliait. Nous n’en sommes plus là. L’Eglise est en ruines, et nous sommes parties prenantes de cette ruine. Nous affichons d’en être conscients, mais cela peut être au moins partiellement, des déclarations de principe quelque peu insincères, et des excuses trop faciles. Le Saint Esprit conserve sa capacité de puissance, mais il est gêné car souvent nous le contristons ou l’attristons. Nous aurions largement à baisser la tête. Notre zèle et notre niveau spirituel ont considérablement diminué par rapport aux premiers chrétiens et même à nos devanciers du réveil. Certes ils avaient comme nous la chair en eux, mais ils la tenaient bien davantage en bride, et leur piété était manifeste.
Cela dit l’Esprit Saint est à même d’enseigner directement un…"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"__
BERNARD,
J'apprécie votre message
Sur Malachie 3 :23 (qui dans ma version est numérotée 4 :5) :
La première et la seconde venue du Seigneur ne sont pas distinguées dans ces passages, et elles ne pouvaient l’être à ce moment. Le Christ n’allait pas se présenter à son peuple pour être rejeté, mais pour être reçu. Et c’est son rejet qui a repoussé à des temps futurs l’accomplissement complet des promesses de Dieu à son peuple terrestre. Chacune de ces deux venues est précédée du ministère prophétique d’un « Élie », qui doit préparer les cœurs à recevoir le Messie.
Si Jean-Baptiste avait été reçu, le rôle de ce second Élie devenait inutile ; mais, comme il n’a pas été reçu, par suite de l’infidélité du peuple, Élie reviendra pour annoncer la venue du Seigneur en jugement, avec «son van dans sa main pour nettoyer entièrement son aire» (Matt. 3: 12). Dans l’Apocalypse (11: 4-6), l’un des deux témoins a le caractère d’Élie; et l’autre celui de Moïse. Ce ne sera pas une venue personnelle…"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"__
Gilberte,
Pour répondre à la question essentielle que vous posez, beaucoup de points (pas tous) sont mentionnés en 2 Timothée 2 :19-22.
J’en listerais un certain nombre dans ce passage ou ailleurs :
Avoir conscience de la ruine de l’Eglise (qui nous concerne nous-mêmes)
Se retirer de l’iniquité, à savoir se séparer non seulement de ceux qui n’ont pas la vie de Dieu mais encore de ceux qui, dans la pratique, ne marchent pas selon la vérité de Dieu (mais en aimant tous les chrétiens ainsi que notre prochain)
Malgré notre faiblesse, proclamer et manifester l’unité du corps de Christ, par un témoignage collectif. Cette proclamation a son expression la plus vive à la Table du Seigneur (1 Corinthiens10 : 16-17)
Laisser toute la place à la liberté de l’Esprit
Sans dépasser nos limites :
- Faire les bonnes œuvres que Dieu a préparées à l’avance afin que nous marchions en elles (Ephésiens 2 :10)
-Etre des témoins fidèles de l’Evangile et de la doctrine du Christ (2 Jean 9)
 
_
 "
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Qu’est-ce qu’un chrétien ? de LEROUX CAROLINE
"Il est intéressant de voir que l’Esprit de Dieu ajoute ici que c’est Antioche, notoirement célèbre autrefois pour les surnoms spirituels ou grossiers qu’on y trouvait, qui fut le premier endroit à désigner les disciples par le terme de « chrétiens », alors que ceux-ci se désignaient entre eux par les termes de « fidèle », « frères », « saints ». « Chrétiens » a été un nom donné par les Gentils comme un opprobre, — les Juifs les appelaient « Nazaréens », et plus tard Julien l’apostat les appela « Galiléens ». Les Juifs n’auraient jamais pensé à « Christ » comme base d’un terme de mépris : ce dont ils se moquaient, c’était que Jésus soit le Christ.
 "
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Gilberte, 
Dans les premiers temps de la chrétienté, les croyants étaient « un cœur et une âme». « Et le Seigneur ajoutait tous les jours à l’assemblée ceux qui devaient être sauvés ». La réception des saints dans l’Eglise (l’assemblée) était donc automatique car elle allait de soi, les croyants étant unis. Mais nous savons, de par la Parole même, que cette situation s’est très vite largement dégradée, et qu’à notre époque, il en a été encore de mal en pis, comme des devanciers du réveil l’ont constaté, décrit clairement, et en ont tiré les conséquences. Aussi ils ont pu redécouvrir par grâce des vérités que Dieu nous a confiées au commencement, vérités remises en lumière de nos jours, comme témoignage..
 Ainsi, du point de vue de la responsabilité des hommes, l’Eglise est en ruines (voir notamment Apocalypse 2 et 3), même si Dieu le Père et le Christ la voient dans son unité, une unité effective bien que non réalisée dans les faits en tant que corps visible sur la terre. Cette ruine…"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Qu’est-ce qu’un chrétien ? de LEROUX CAROLINE

Le chrétien est une personne née de nouveau (d'une vie éternelle), et habitée par le Saint Esprit, personne divine.
Il a cru au Seigneur Jésus et à son oeuvre expiatoire à la croix du calvaire.
__"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion LE BAPTEME? UNE QUESTION IMPORTANTE! de JEAN Vanel
"S’agissant du verset figurant en Marc 16 :16, et dans aucun autre passage, iIl y est clairement question du baptême d’eau chrétien.
Il serait contraire à la vérité de déduire de ce passage que le baptême ait une puissance quelconque de sauver devant Dieu, car le point essentiel est de croire à l’évangile. Aussi n’est-il pas écrit : « Celui qui n’aura pas cru, et n’aura pas été baptisé, sera condamné ». Quelqu’un a dit : « L’incrédulité était le mal fatal à redouter par-dessus tout. Qu’un homme soit baptisé ou non, s’il ne croyait pas, il serait condamné ». Le baptême est important en ce qu’il est le signe visible devant les hommes de la foi que Dieu seul voit. Celui qui professe croire, et qui cependant refuse d’être baptisé, cherche pratiquement à cacher sa profession de foi pour rester en bons termes avec le monde. On peut à bon droit douter de la réalité de la foi d’un tel homme. Le vrai croyant confessera sa foi en se séparant du monde. Le baptême est le signe de la mort, ce grand…"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Gilberte,
 
Voir Apocalypse 2 et 3, qui est une histoire très résumée de l'histoire de l'Eglise.
Par ailleurs il est vrai que nous devrions davantage être des témoins."
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Les missions du chrétien
Le chrétien est destiné au ciel qu’il rejoindra bientôt. Aussi, s’il est encore sur terre, c’est que le Seigneur veut bien l’employer, bien qu’il soit un ouvrier inutile,  pour accomplir un certain nombre de missions. En voici une liste sans doute incomplète :
L’adoration : 1 Pierre 2:5 
Le mémorial (la Cène prise à sa table): Luc 22:19 
L’évangélisation (et même davantage) : 1 Pierre 2 :9 : pour annoncer les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière 
Avertir: Esaïe 21 : Le matin vient, et aussi la nuit.
Les bonnes œuvres : Ephésiens 2 : 10 : nous sommes son ouvrage, ayant été créés dans le Christ Jésus pour les bonnes œuvres que Dieu a préparées à l’avance, afin que nous marchions en elles
Intercéder : 1 Timothée 2 :1-4 : faire des supplications, des prières, des intercessions, des actions de grâces pour tous les hommes, — pour les rois et pour tous ceux qui sont haut placés, afin que nous puissions mener une vie paisible et…"
15 mai
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Bonjour, En 2 Timothée 3, on peut lire : "
1 Or sache ceci, que dans les derniers jours il surviendra des temps fâcheux ;
2 car les hommes seront égoïstes, avares, vantards, hautains, outrageux, désobéissants à leurs parents, ingrats, sans piété,
3 sans affection naturelle, implacables, calomniateurs, incontinents, cruels, n’aimant pas le bien,
4 traîtres, téméraires, enflés d’orgueil, amis des voluptés plutôt qu’amis de Dieu,
5 ayant la forme de la piété, mais en ayant renié la puissance. Or détourne-toi de telles gens."
1 mars
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Tous les pays ne sont pas démocratiques, loin de là. Et même il y a beaucoup de fausses démocraties qui sont autant de tyrannies.
Un chrétien, n'étant pas du monde, ne devrait pas voter. Si toutefois le vote était obligatoire, il aurait le choix entre mettre un bulletin blanc, et, c'est préférable, s'abstenir, au rique d'être inquiété par le justice des hommes."
19 janv.
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Certains chrétiens soutiennent que, parallèlement à notre appel céleste, nous sommes appelés à jouer notre rôle dans le royaume de Dieu sur la terre (ce qui est vrai) et donc dans la politique. Prenons l’exemple du procès de Jésus.
Ainsi, lors du « procès », Ponce Pilate déclara qu’il ne trouvait aucun crime chez cet homme (Luc 23:4). Ceci aurait dû régler l’affaire pour lui, mais nous lisons que les chefs religieux et la foule « insistaient ». On voit apparaître ici le premier principe de la politique. Ce qui compte n’est pas un jugement moral correct de l’affaire en question, mais c’est l’opinion et l’humeur de la foule. En un sens, il n’est pas surprenant que ce principe soit devenu la règle générale dans beaucoup de pays. Ayant rejeté la Bible comme Parole de Dieu et comme norme de conduite, on se trouve en face d’un manque de valeurs absolues, et dès lors il n’y a plus de base pour définir le sens d’un « jugement moral correct ». 
Pilate se trouve alors dans ce qu’on appelle un…"
14 janv.
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"(suite de mon message)
Le chrétien doit obéir aux autorités, même abusives. C'est Dieu qui établit les autorités. La seule limite est "qu'il faut obéur à Dieu plutôt qu'aux hommes". Il doit vouloir du bien à ces autoritéz et prier pour elles, ainsi que pour leurs décisions. Bien entendu, le contenu de ces prières sera bien différent s'il s'agit  d'autorités fâcheuses."
14 janv.
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Gilberte,
Le chrétien n'est pas de la terre, même s'il y est temporairement pour accomplir des missions que Dieu lui donne. C'est un citoyen du ciel (Philippiens 3:20-21 ; Jean 17:13-17)^. D'ailleurs le monde le hait.
L'Eglise doit régner avec le Christ "sur" la terre, ce qui ne veut pas dire  qu'elle sera physiquement sur terre, mais qu'elle dominera avec Lui sur le peuple terrestre du royaume millénaire. Nuance redue en anglais qui différencie "on" et "over" (je revérifierai).
Le chrétien doit obéir aux autorités, même abusives. C'est Dieu qui établit les autorités. La seule limite est "qu'il faut obéur à Dieu plutôt qu'aux hommes". Il doit vouloir du bien à ces 
 "
14 janv.
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Le chrétien est dans le monde, mais il n'est pas du monde : sa citoyenneté est dans les cieux.
Il faut laisser à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.
__"
13 janv.
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Dans les premiers temps de la chrétienté, les croyants étaient « un cœur et une âme ». « Et le Seigneur ajoutait tous les jours à l’assemblée ceux qui devaient être sauvés». La réception des saints dans l’Eglise (l’assemblée) était donc automatique car elle allait de soi, les croyants étant unis. Mais nous savons, de par la Parole même, que cette situation s’est très vite largement dégradée, et qu’à notre époque, il en a été encore de mal en pis, comme nos devanciers l’ont constaté, décrit clairement, et en ont tiré les conséquences. Aussi ils ont pu redécouvrir par grâce des vérités que Dieu nous a confiées au commencement, vérités remises en lumière de nos jours, comme témoignage.
 
Ainsi, du point de vue de la responsabilité des hommes, l’Eglise est en ruines (voir notamment Apocalypse 2 et 3), même si Dieu le Père et le Christ la voient dans son unité, une unité effective bien que non réalisée dans les faits en tant que corps visible sur la terre. Cette ruine est irrémédiable.…"
12 janv.
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Prier pour les autorités de Dominique Verheye
"Oui, un chrétien ne devrait pas faire de politique.Il doit être soumis aux autorités, dans  la limite des cas oùm "il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes""
27 nov. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Eglise de Dominique Verheye
"Bonjour Dominique,
Je découvre aujourd'hui ton message, auquel je souscris largement. Que proposes-tu ? Je lirais volontiers ton étude. Moi-même et mes amis aurions aussi des réponses.
Je t'envoie un e-mail.
_"
18 nov. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Le Saint-Esprit est-il Dieu? de Gilberte BEGUE
"A la Pentecôte d'Actes 2, le saint Esprit est venu faire son habitation à la fois dans chaque chrétien et dans leur communauté, qui est l'Eglise."
30 oct. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Le sacrifice du Christ a-t-il aboli la loi comme semblent l’indiquer Colossiens 2 :14 et Éphésiens 2 :15 ? de Gilberte BEGUE
"Il s'agit, bien sur, de diverses déclinaisons de la loi de Moïse, et non des lois civiles. Bien sur, nous savons que les personnes qui n'ont pas de loi font naturellement les choses de la loi, n'ayant pas de lois, elles sont lois à elles mêmes. Il y a aussi "les lois des hommes", c'est à dire les lois que les juifs ont établies en déformant la loi de Moïse : Jésus en mentionne dans le Serment sur la Montagne. Dans le Psaume 119, nous avons diverses dénominations de ces notions : loi, témoignages, commandements, préceptes, statuts, ordonnances, Parole.
 "
15 oct. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Le sacrifice du Christ a-t-il aboli la loi comme semblent l’indiquer Colossiens 2 :14 et Éphésiens 2 :15 ? de Gilberte BEGUE
"Le Seigneur maintient les exigences de la loi envers soi-même, en appliquant les principes de la grâce aux autres. Mais, plus précisément, que signifie cette affirmation, qu’Il ait accompli la loi ? Ce n’est certainement pas simplement qu’Il a gardé la loi, car la loi exigeait la peine de mort pour ceux qui lui désobéissaient. Au lieu d’appliquer cette sanction de mort sur les coupables, Il a rempli les exigences de la loi les concernant, en acceptant de subir cette terrible sanction de mort à leur place. Il a Lui-même porté le jugement que nous méritions. Par conséquent, il n’a pas annulé la loi, mais Il l’a rendue honorable en répondant à ses revendications, afin que les croyants ne soient plus sous la loi mais sous la grâce. « Celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait péché pour nous, afin que nous devenions justice de Dieu en lui » (2 Corinthiens 5:21).
__"
23 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Le sacrifice du Christ a-t-il aboli la loi comme semblent l’indiquer Colossiens 2 :14 et Éphésiens 2 :15 ? de Gilberte BEGUE
"Michael, " la loi a été donnée par Moïse (pas avant) ; la grâce et la vérité vinrent par Jésus Christ " (Jean 1: 17).
"S'il avait été donné une loi qui eût le pouvoir de faire vivre, la justice serait en réalité sur le principe de la loi. Mais l'Ecriture a renfermé toutes choses sous le péché, afin que la promesse, sur le principe de la foi, fût donnée à ceux qui croient" (Galates 3: 21b-22).
"Nous ne sommes pas sous la loi, mais sous la grâce" (Romains 6:15, extraits).
 "
21 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Le Saint-Esprit est-il Dieu? de Gilberte BEGUE
"Dans l'AT, le Saint Esprit agissait comme une puissance.Dans le NT, en plus l'Esprit se révèle comme personne de la Trinité et vient fairte son habitation dans chaque chrétien ainsi que dans la communauté des chrétiens.
_"
21 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Dieu ou pas? de Gilberte BEGUE
"Il y a aussi Romains 9:5.
_"
21 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Le sacrifice du Christ a-t-il aboli la loi comme semblent l’indiquer Colossiens 2 :14 et Éphésiens 2 :15 ? de Gilberte BEGUE
"Le Seigneur va montrer en Matthieu 5: 17 et versets suivants  que les exigences de la loi avaient une signification d’une richesse insoupçonnée. Jésus n’abolit pas la loi ni n’en présente une nouvelle, mais il en donne une signification comportant des richesses morales d’une étendue insoupçonnée,  et il ne cite pas moins de six points dans la suite du chapitre pour illustrer son thème. Il laisse alors entendre que le mal a envahi le monde ce qui est contraire à l’esprit du royaume. Jésus a donc magnifié la loi en l’accomplissant dans son sens spirituel, en allant jusqu’au sacrifice (Exode 21 :2-6 ,  Lévitique 1 à 6, et autres).
__"
19 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion LA LUMIÈRE ET LES TÉNÈBRES, SYMBOLES DES DEUX CATÉGORIES D'ENFANTS EXISTANTS SUR TERRE. de Ngouama Missamou Brice
"Question 1 : 1 Timothée 2:4"
18 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion LA LUMIÈRE ET LES TÉNÈBRES, SYMBOLES DES DEUX CATÉGORIES D'ENFANTS EXISTANTS SUR TERRE. de Ngouama Missamou Brice
"Question 1 : je citerais 1 Timothée
Question 2 : je citerais 2 Corinthiens 4:6 
 
 "
18 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Se Réjouir en Christ de Godwin Elie
"On a dit qu'un chrétien triste était un triste chrétien."
15 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion DOIT-ON ÉTEINDRE L'ACTION DE L'ESPRIT DE DIEU SUR NOS VIES? de Ngouama Missamou Brice
"Mickeyluc a écrit : "c'est le désir de Dieu que nos jours soient prolongés sur la terre".
L'apôtre Paul dit dans les Philippiens : "Christ sera magnifié dans mon corps, soit par la vie, soit par la mort. Car pour moi, vivre c’est Christ ; et mourir, un gain ;  mais si [je dois] vivre dans la chair, il en vaut bien la peine ; et ce que je dois choisir, je n’en sais rien ; 23 mais je suis pressé des deux côtés, ayant le désir de déloger [c'est à dire mourir pour un chrétien] et d’être avec Christ, [car] cela est de beaucoup meilleur ;  mais il est plus nécessaire à cause de vous que je demeure dans la chair.
__"
14 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion DOIT-ON ÉTEINDRE L'ACTION DE L'ESPRIT DE DIEU SUR NOS VIES? de Ngouama Missamou Brice
"Attrister l'Esprit et éteindre l'Esprit ne sont pas tout à fait les mêmes choses.
Quant à éteindre l'Esprit : À l’égard de l’action publique de l’Esprit au milieu d’eux, les admonitions de l’apôtre étaient brèves pour ces simples et heureux chrétiens. Ils ne devaient pas empêcher l’action de l’Esprit au milieu d’eux (car c’est là la force de l’expression : «éteindre l’Esprit») ; ni mépriser ce qu’il pouvait dire, même par la bouche du plus simple, si l’Esprit désirait l’employer ; eux-mêmes spirituels, ils pouvaient juger de tout. Ils devaient ainsi, non pas recevoir tout ce qui se présentait, même sous le nom de l’Esprit, mais tout éprouver."
12 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai » (Jean 14:13) de Bible audio
"Nous pourrions nous référer à Jacques 4:1-6."
12 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion le saviez vous? de Huet Joseph Eddy
"Il résulte de Romains 7 et 8 (et même 6), que le chrétien n'est plus assujetti à la Loi de Moïse."
12 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion le saviez vous? de Huet Joseph Eddy
"Gilberte, en revenant au coeur du sujet, je ferais quelques observations :
Les pharisiens s’étaient rendus coupables du blasphème contre le Saint Esprit — un péché qui ne serait pas pardonné, dit le Seigneur. Ce blasphème avait consisté, pour les pharisiens, ne pouvant nier un miracle de Jésus, à l’attribuer sans hésiter à Satan. Ceux qui l’avaient commis fournissaient la preuve qu’ils avaient péché au point que leurs consciences étaient endurcies. Ils étaient arrivés au point où il ne peut plus y avoir de délivrance.
Il y a toujours des personnes qui pensent avoir commis ce péché et en conséquence, ne pas pouvoir être pardonnées, Le diable cherche à ôter la paix même à de vrais enfants de Dieu, en leur suggérant qu’ils ont péché volontairement, et qu’en cela ils ont commis le péché contre le Saint Esprit
Or le premier jugement d’un homme qui est tombé dans le péché irrémissible, c’est de n’en avoir pas conscience, de n’en être pas travaillé, et si une âme est angoissée au sujet de…"
11 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion le saviez vous? de Huet Joseph Eddy
"Non, Dans notre époque, qui est l'époque de la grâce, un chrétien, à supposer même qu'il puisse le faire, pourra recevoir le pardon pour un tel blasphème. Etant précisé que ce blasphème consistait à attribuer à Jésus des guérisosn au nom du diable.  A noter que cette notion est parfois étendue à un refus obstiné et permanent de venir au Seigneur. Pour un tel péché, il n'y a pas bien sur de rémission possible."
11 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a commenté la photo Cibele Olive Nongni
"Bien d'accord, sauf la dernière phrase."
11 sept. 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion 11- La Loi Royale de Michael
"Colossiens 2:14 me semble très clair. Et ce n'est pas le seul passage qui traite de ce sujet."
10 août 2020
Gérard Halaunbrenner a répondu à la discussion Qu’appelez-vous le message de Dieu ?.. de Gilberte BEGUE
"Je suis tout à fait d'accord, si ce n'ai que je n'ai pas compris votre phrase : " Aussi vrai qu’il y avait deux tables de la Loi, la Bible, reposant sur les deux alliances, se suffit à elle-même pour révéler tout le plan divin"."
31 juil. 2020
Plus...

Télécharger l'application Bible.audio

L'application Bible.audio est déjà téléchargeable sur App Store et Google Play. Elle contient toutes les ressources de notre site d'étude biblique.

 

Vous appréciez cette application? Faites un don pour contribuer au développement de ce projet.

Chrétiens TV

Méditations et études bibliques

Bonne année 2021

Une autre année qui passe en laissant derrière elle joies, tristesses, exploits, épreuves, victoires... mais une nouvelle saison s’amorce sous une note de succès, de paix et de nouvelles forces. Je vous souhaite donc une Bonne année 2021! Et à…

Lire la suite...
Soutenez bible.audio