Prier pour les autorités

 

Bonjour à toutes et à tous,

 Aujourd’hui, je vais vous parler des chrétiens politisés.   Ce n’est pas qu’un chrétien ne peut pas avoir un avis politique, ni d’en parler, mais d’en faire, il y a peut-être une marge à ne pas franchir.   Faire de la politique, c’est en quelque sorte être partisan pour un parti ou un homme politique et militer pour ceux-ci.

 Aux Etats-Unis, selon les statistiques, il y aurait 25 % d’évangélistes et dans ceux-ci 80 % sont pour Donald Trump.   Ce dernier a conduit son pays dans une politique ultra libérale qui conduit les riches à devenir plus riches et les pauvres à devenir plus pauvres, pour preuve, la 1ère chose qu’il a fait : c’est de supprimer l’obamacare.  

Il faut savoir qu'aux États-Unis, le système de soins est extrêmement cher.   Le système de santé repose donc essentiellement sur le privé. Une grande partie des Américains (environ 50%) s'assurent via leur entreprise.  Mais un nombre important ne bénéficiaient encore d'aucune couverture en 2010.  Ils étaient ainsi 16%, soit environ 50 millions.  C'est pour cette raison que Barack Obama avait décidé de réformer le système d'assurance maladie.

Dans quelques uns de ces discours, il a prononcé quelques fois le nom de Jésus Christ et les chrétiens crient victoire.   Pas une seconde, les chrétiens ont pensé qu’il s’agit de coups de bluffs pour tout simplement avoir les votes des chrétiens.   Il suffit de regarder à ses actes ou à ses paroles pour dire que cette personne n’a rien de chrétien.

 Dans un site chrétien tenu par une chrétienne bien connue et reconnue dans le monde chrétien francophone.   J’ai pu y lire des personnes qui profèrent des malédictions pour des politiciens, des vidéos où l’on demande un coup d’état, J’ai même lu un article où l’on a pris un extrait de “mein kampf” d’Adolph Hitler.   Bien que l’on dit qu’on ne cautionne pas, on publie quand même, donc, allez comprendre.   Ici, on se trouve à la droite de la droite et beaucoup se retrouvent dans ce site internet.

 De mon côté, je dis que lors d’élections, on ne peut que choisir entre mauvais ou très mauvais, à savoir, pour le moindre mal.  Savez-vous qu’en proportion avec les autres métiers, le métier de politicien est le plus corrompu, sans cesse, on entend parler de politicien de n’importe quel bord avoir des démélés avec la justice.   Beaucoup de chrétiens choississent un politicien parce qu’il est contre le mariage gay, contre l’avortement, contre l’euthanasie, je vous dis de suite que je suis contre aussi tout cela. 

Mais, je vais vous dire une chose, ces lois sont édictées par le monde et pour le monde, personne n’a l’obligation de les suivre.   Quand on vote, il est donc important de savoir la position de son politicien dans ces choses, mais aussi dans sa politique économique, sa politique sociale, sa politique pour les affaires intérieures du pays, sa politique de défense, etc et etc.

Un chrétien politisé remet son avenir à un homme politique et non à Dieu.

 

Dans tout ceci, maintenant, l’important est de savoir selon la Parole de Dieu ce que le chrétien doit faire par rapport à la politique, alors, je commence à vous citer quelques versets :

Romains 13/1 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.  2  C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.  3  Ce n’est pas pour une bonne action, c’est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l’autorité ? Fais-le bien, et tu auras son approbation.  4  Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains ; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.  5  Il est donc nécessaire d’être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience.

1 Timothée 2/1   J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes,  2  pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.  3  Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur.

Tite 3/1 Rappelle-leur d’être soumis aux magistrats et aux autorités, d’obéir, d’être prêts à toute bonne œuvre, 2 de ne médire de personne, d’être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes. 3 Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l’envie, dignes d’être haïs, et nous haïssant les uns les autres.

1 Pierre 2/13   Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain, 14 soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien.

Matthieu 5/ 43 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.  44  Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

Développement

Dans toute société ordonnée, il faut des autorités et la soumission à celles-ci. Autrement, l’anarchie règne et la vie devient impossible. N’importe quel gouvernement vaut mieux qu’aucun gouvernement. C’est pourquoi Dieu a institué le gouvernement humain, et il n’en existe aucun sans sa volonté. Ceci ne signifie pas qu’Il approuve les agissements de tous les dirigeants humains : Il n’approuve certainement pas la corruption, la brutalité et la tyrannie ! Néanmoins, il demeure vrai que les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.

Les croyants peuvent vivre de façon victorieuse dans une démocratie, dans une monarchie constitutionnelle et même sous un régime totalitaire. Aucun gouvernement terrestre n’est meilleur que les hommes qui le composent. C’est pourquoi aucun de nos gouvernements n’est parfait. Le seul gouvernement idéal est une monarchie bienveillante avec le Seigneur Jésus-Christ comme Roi. Il est utile de se rappeler que, lorsque Paul écrivit ce passage sur la soumission au gouvernement humain, l’infâme Néron était empereur. C’était une époque sombre pour les chrétiens. Néron les accusa d’avoir allumé l’incendie qui détruisit la moitié de la ville de Rome (et qu’il avait peut-être lui-même ordonné). Il fit immerger des chrétiens dans du goudron, puis les transforma en torches vivantes pour éclairer ses orgies. D’autres furent cousus dans des peaux d’animaux, puis jetés en pâture à des chiens enragés afin d’être mis en pièces.

Toute autorité vient finalement de Dieu. Que ce soit l’autorité d’un roi, d’un président, d’un général ou de quelqu’un d’autre, elle est donnée en fin de compte par Dieu (Pr 8:15-16 ; Jn 19:10-11).

Ceux qui ont été justifiés par la foi doivent être soumis aux autorités. En réalité cette obligation s’applique à tout le monde, mais l’apôtre s’adresse ici plus particulièrement aux croyants.

Chaque chrétien a donc le devoir de reconnaître l’État (« se soumettre » implique la reconnaissance d’un droit sur nous l’obéissance à l’autorité légale dans la mesure où cette obéissance n’entre pas en conflit avec la loi de Dieu, et l’autorité du Christ), et d’intercéder pour ceux qui sont chargés de pareilles responsabilités (1Ti 2:1).

 Une question surgit alors : Que faire si le pouvoir en place est mauvais et s’oppose aux lois de Dieu ? Devons-nous lui obéir ? Non. Nous ne devons pas lui obéir là où il transgresse les lois divines. Lorsqu’il y a conflit entre les lois humaines et les lois divines, nous devons toujours obéir à ces dernières (Ac 4:18-20; 5:29).  Mais la plupart des autorités humaines ne sont pas foncièrement mauvaises, et la plupart de leurs lois ne s’opposent pas aux lois de Dieu. C’est pourquoi nous pouvons accepter le principe général énoncé par Paul ici, à savoir nous soumettre aux autorités supérieures (Tit 3:1 ; 1P 2:13-14).

Que faire si le pouvoir humain veut empêcher les chrétiens de prêcher et de témoigner ? Les chrétiens doivent obéir à Dieu et continuer de témoigner et de répandre la parole de Dieu chaque fois que l’occasion s’en présente. Mais ils doivent le faire avec humilité, prudence et sagesse. Ils éviteront de susciter des troubles, et ne s’opposeront pas au gouvernement sans de bonnes raisons. Dans toute la mesure du possible, les chrétiens obéiront aux lois humaines qui ne sont pas contraires aux lois divines.

On entend parfois le raisonnement suivant : Si les autorités ne se soumettent pas elles-mêmes à Dieu, si elles édictent des lois injustes, faut-il alors que nous nous y soumettions ? Notre soumission n’est-elle pas une façon d’adhérer à l’injustice ? Mais Dieu nous demande d’obéir aux autorités, et pas seulement à celles qui gouvernent d’une façon qui nous paraît bonne. Le Seigneur, en Jn 19:11, rappelle à Pilate que le pouvoir qu’il possède lui était donné d’en haut, et pourtant quelle perversion en Pilate !

Il n’y a pas d’autorité si ce n’est de par Dieu, quelle que soit sa couleur politique. Si elle commet des injustices dont je suis victime, je suis contraint par la Parole de Dieu à me soumettre. Cette attitude paraît incompréhensible aux hommes du monde qui ne connaissent pas les principes divins et ils se révoltent contre un régime qui ne leur plaît pas. C’est une grande inconséquence lorsqu’un croyant se place sur le même niveau qu’un inconverti pour s’élever contre les autorités civiles qui sont ordonnées de Dieu ! Il ne faut pas s’étonner si l’on souffre « comme s’ingérant dans les affaires d’autrui » (1Pi 4:15).

Voici ce qui est le plus important : la Parole nous invite formellement à prier pour ceux qui sont haut placés (1Ti 2:1). Faisons-le avec plus de diligence et de constance.

Dominique Verheye    verheyed@gmail.com

Vous devez être membre de Chrétiens en réseau pour ajouter des commentaires !

Join Chrétiens en réseau

Votes 0
M'envoyer un e-mail lorsque des personnes répondent –

Réponses

  • Dominique,

    Je reviens maintenant sur le texte de Romain 13: 1-5. Je le réintroduit ici, comme tu nous l'a présenté.

    Romains 13/1 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.  2  C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.  3  Ce n’est pas pour une bonne action, c’est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l’autorité ? Fais-le bien, et tu auras son approbation.  4  Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains ; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.  5  Il est donc nécessaire d’être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience.

    J'aimerai te dire que si on lit bien le texte, il est clair que toute autorité vienne de Dieu. Mais si ceux qui n'en tiennent pas contre, on ne peut que prier pour eux. Ce serait un tort en effet que d'imaginer, que celui qui ne sait pas ces choses, devient roi, et que même les croyants en soient soumis. Non, mais il est préférable d'obéir à Dieu qu'aux hommes, là aussi il faut comprendre pourquoi.

    On ne dit pas qu'il ne faut pas obéir aux hommes, mais avant tout, Dieu. J'ai eu travaillé en ayant eu des chefs, et je faisais ce qu'ils me demandaient de faire. Et puis, selon où c'est qu'on vit, on vit comme des gens normaux, mais tout dépend, où c'est. Les lois sont plus ou moins rigides selon les moeurs du pays dans lequel on est et ne sont pas toutes les mêmes ici et là, c'est qu'on est sous la loi, ce n'est plus comme si nous étions libres afin de faire ce que nous voulons, car Dieu lui même nous a tous renfermés sous la loi, avant que la foi n'intervienne pour que nous devenions libres, maintenant a foi est venu, nous devenons libres, sans négliger la loi. 

    • Afin de rendre encore davantage plus compréhensible pour nous, concernant les autorités, je suis confiant en vous qui croyez en Dieu, car je sais que chez les chrétiens en général, ils n'ont pas un comportement désagréable juqu'à aller manquer de respect à un homme représentant la loi, d'ailleurs, quelque soit la personne, quoi qu'elle fasse dans la vie, le croyant ayant été averti là dessus, sa tendance serait plutôt de faire la volonté de Dieu, ne portant pas d'insulte, soit par manque de respect ou de mépris à une personne.

      En ce qui concerne les autorités, chaque pays a sa manière de s'organiser, fonctionner, autrefois, la tendance était qu'il y eut des rois, d'où les dynasties, mais de nos jours, c'est une chose que l'on voit moins souvent. Le temps fait aussi que les choses changent, on invente, on répare, on casse, on construit, mais il y a toujours eu des lois, on ne voit nulle part, où c'est que l'on pourrait vivre sans loi. Et si il n'y avait pas de loi, on s'entretuerait tous, dans la mesure où Dieu nous prévient, ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux même. C'est dans ce sens que, à force que le mal s'amplifie sur la terre, les gens deviennent mauvais, nous croyants, nous préférons écouter Dieu, sachant que les autorités viennent de Dieu, que le roi soit bon ou mauvais, il reste cependant un serviteur de Dieu contre lequel celui qui fait le mal ne doit pas résister. Mais si on fait le bien, il nous approuve et se met aussi à découvrir pour lui même, qu'il dépend aussi de Dieu, s'il ne sait pas.

  • Oui, un chrétien ne devrait pas faire de politique.

    Il doit être soumis aux autorités, dans  la limite des cas oùm "il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes"

  • C'est justement, ce qui s'est avèré pour le roi Pharaon, suscité tout exprès de Dieu, mais comme le roi semblait ignorer, nous, nous comprenons que toute autorité vienne de Dieu. Cette épisode de la délivrance des fils d'Iraèl d'Egypte, montre bien que toute autorité vienne de Dieu; si le roi était mauvais, cette occasion exeptionnelle d'échapper à l'esclavagisme vienne de Dieu, parce que le peuple était esclave en Egypte. 

    • Après, si l'on veut comparer cela à notre époque, je ne veux pas m'immiscer dans ce que je ne désire pas faire, qu'il faut bien reconnaître que Dieu malgré tout opère toutes choses et les gens souvent manque même de respect aux autorités qu'elles qu'elles soient au lieu de prier pour eux comme nous l'avons toujours dit.

  • Amen pour ce développement.

    Jésus notre exemple

    Le gouvernement sous lequel Jésus vivait était corrompu et oppressif; de toutes parts, des cris d'abus, de l'extorsion, de l'intolérance et de la cruauté écrasante. Pourtant, le Sauveur n'a tenté aucune réforme civile. Il n'a attaqué aucun abus national, ni condamné les ennemis nationaux. Il n'a pas interféré avec l'autorité ou l'administration des personnes au pouvoir. Celui qui était notre exemple s'est tenu à l'écart des gouvernements terrestres.

     Non pas parce qu'il était indifférent aux malheurs des hommes, mais parce que le remède ne résidait pas uniquement dans des mesures humaines et extérieures. Pour être efficace, la cure doit atteindre les hommes individuellement, et doit régénérer le cœur.

     Ce n'est pas par les décisions des tribunaux, des conseils ou des assemblées législatives, ni par le patronage des grands hommes du monde, que le royaume du Christ est établi, mais par l'implantation de la nature du Christ dans l'humanité à travers l'œuvre du Saint-Esprit.

     «Tous ceux qui l'ont reçu, lui ont donné le pouvoir de devenir fils de Dieu, même à ceux qui croient en son nom: qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme , mais de Dieu. Jean 1:12, 13.

     Voici le seul pouvoir qui puisse contribuer à l'élévation de l'humanité. Et le libre arbitre humain pour l'accomplissement de ce travail est l'enseignement et la pratique de la parole de Dieu.

    En Christ 

    • Afin de témoigner ce que le Seigneur est pour nous, cela nous a amenés à bien faire, que je dirai tant mieux, comme autrefois, nous jugeons en fonction de ce que bon nous semble tout en ayant conscience qu'il existe un Dieu. Mais, je crains que ce soit comme étant des enfants en manque de maturité dans la foi, alors que Dieu avait laissés impunis les péchés autrefois, vu que nous étions sans Dieu. Au commencement, j'ai moi même passé un moment sur le banc de l'Eglise, à écouter lire la parole, mais un moment je me suis aperçu que cela ne servait à rien. Ceci, c'est pour vous donner un exemple.

This reply was deleted.

Méditations, études bibliques, etc.

Dons

Soutenez bible.audio

Télécharger l'application Bible.audio

L'application Bible.audio est déjà téléchargeable sur App Store et Google Play. Elle contient toutes les ressources de notre site d'étude biblique.

 

Vous appréciez cette application? Faites un don pour contribuer au développement de ce projet.

Ressources bibliques sur Bible.audio

Bonne année 2021

Une autre année qui passe en laissant derrière elle joies, tristesses, exploits, épreuves, victoires... mais une nouvelle saison s’amorce sous une note de succès, de paix et de nouvelles forces. Je vous souhaite donc une Bonne année 2021! Et à…

Lire la suite...
Soutenez bible.audio